Chalon dans la rue
Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace Public

Chalon dans la rue soutient la création en espace public sous toutes ses formes. Au cœur de son activité : 
Un site, l’Abattoir. Une ville, Chalon-sur-Saône.
Entre les deux, la volonté de décloisonner un établissement culturel et son territoire, un festival et sa ville, les artistes et les publics, les arts et les disciplines.

Le projet artistique est porté par l’équipe du Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public (CNAREP), labellisé par le Ministère de la Culture. Ses activités s’organisent autour de :

L’AIDE À LA CRÉATION 

Objectifs : soutenir la création en espace public.

Moyens : à la manière d’une pépinière artistique ; accueil de compagnies en résidence. (co-production), soutien logistique aux compagnies locales (mise à disposition matérielle), commande à des artistes.

LA DIFFUSION 

Objectifs : offrir aux compagnies un espace de diffusion ; favoriser les écritures singulières et innovantes en lien avec l’espace public ; refléter la variété des propositions artistiques du secteur des arts de la rue.

Moyens : organisation du festival Chalon dans la rue en juillet, référence internationale de la création en espace public, accompagnement des compagnies et soutien logistique.

LA MÉDIATION 

Objectifs : proposer aux personnes du territoire de s’immerger dans des projets artistiques à travers les compagnies accueillies en résidence au Cnarep.  Etablir une connexion artistique forte entre le Cnarep  et le tissu local par des temps d’échanges et de rencontres. Donner à voir un processus de création .

Moyens : Construction d’un espace de dialogue via le projet Rhizome, participation active de personnes à l’activité du Cnarep et du festival Chalon dans la rue. Accompagnement artistique via la découverte des coulisses de création.

L’ANCRAGE TERRITORIAL  

Objectifs : conquérir de nouveaux espaces où diffuser la création artistique, arpenter l’ensemble des quartiers de la ville afin de renouer des liens plus forts. Inventer des formes de diffusion et de médiation plus proche des personnes ; participer à l’activité culturelle, sociale et économique de la ville ; Intensifier la porosité entre elle et ses habitants grâce à la création et la recherche artistique ; contribuer à l’attractivité territoriale ; relier un festival à sa ville. 

Moyens : ouverture du site de l’Abattoir aux artistes régionaux, aux associations, aux initiatives citoyennes ; mise en œuvre d’actions transsectorielles. Utilisation de vitrines pour y présenter des performances et des actions artistiques.