LA SÉLECTION OFF

Danseur de la compagnie Morphose lors du spectacle La Révolte des Papillons - Festival Chalon dans la rue 2021 - Crédits photos : Michel Wiart

La Sélection Off propose un regard sur l’actualité des arts de la rue. Les projets artistiques, inscrits dans l’espace public, sont sélectionnés par l’équipe du festival, qui porte une attention particulière aux créations récentes, aux écritures contextuelles et à la transversalité des esthétiques. Les jeunes compagnies se mêlent aux historiques, les créations intimistes aux plus grands projets, les formes traditionnelles aux créations atypiques et décalées.

Les compagnies se produisent par leurs propres moyens et à titre promotionnel. 

Chalon dans la rue offre aux compagnies un espace de diffusion et de visibilité et aux programmateurs un lieu de découverte pour leurs programmations à venir.

Les candidatures de la Sélection Off sont closes pour l'édition 2022.

 

LIEUX DE CONVIVIALITÉ ET CHAPITEAUX

Les lieux de convivialité et les chapiteaux reviendront sur le festival Chalon dans la rue, selon l’évolution du contexte sanitaire. De quoi s’agit-il ?

D’espaces attribués à plusieurs compagnies, réunies en collectif. Chaque collectif accueille du public, propose une programmation artistique intégrée à la Sélection Off et des points de restauration / collations, le tout dans une ambiance scénographiée, à l’image du collectif. 

 

Les Partis-Pris de Création

Danseuse du Collectif La Méandre lors du spectacle Alors c'est vrai ? - Festival Chalon dans la rue 2021 - Crédits photos : Michel Wiart

Les Partis-Pris de Création s’inscrivent dans la ligne artistique portée à l’année par le Centre National des Arts en Espace Public (CNAREP). Les créations ont été programmées, commandées ou accueillies en résidences par Chalon dans la rue. Elles offrent un panel éclectique et engagé de la création en espace public. 

Les Partis-Pris de Création explorent les écritures en espace public, assument la transversalité, les formats atypiques, les récits décalés. Les propositions se veulent anticonformistes, contemporaines ; radicales parfois, déroutantes, à l’occasion. Leurs mots d’ordre : la quête d’un langage nouveau, profondément ancré dans l’espace public et une relation renouvelée aux spectateurs.