Empreinter le réseau, saison 2

En 2019, nous lancions « Empreinter le réseau ». Il s’agissait, en période de confinement, d’aller à la rencontre d’autres publics, pas forcément consommateurs de spectacle vivant. Des publics qui participent activement à la constitution d’un nouvel espace public, numérique. Cet espace numérique est plus que jamais déterminant dans la constitution de l’espace public. Pas tant par la dématérialisation spatiale et relationnelle, que par la capacité d’influence des réseaux sociaux qui bouleversent l’espace public, espace des communs,  de ce qui fait société. Les réseaux sociaux gouvernent l’opinion, ouvrent les portes à l’émotivité (peurs, colères), à la réaction instantanée, à l’impulsivité.

Comment la création artistique peut-elle s’immiscer dans ce bouleversement sociétal ?

Les arts en espace public peuvent-ils parvenir à faire surgir un imaginaire alternatif au cœur de cette colonisation des esprits ?

En toute insouciance et légèreté, nous poursuivons notre démarche et invitons des artistes à explorer, expérimenter, échafauder sur #chalondanslarue. Au cœur de cette gigantesque plateforme Instagram, « Empreintons » le réseau, une seconde saison. 

Notre Fil conducteur :  « ici / ailleurs »

Détourner l’usage, les codes, le langage, prendre le contre-pied, prendre le temps, installer un climat, un point de vue, faire exister un récit.

Le fil conducteur de cette saison 2 d’Empreinter le réseau va d’ICI à AILLEURS : de Chalon-sur-Saône à l’autre bout du monde, de l’intime au collectif. 

Durant quelques mois, l’Instagram de chalondanslarue va être donné à des artistes qui ont carte blanche pour nous intriguer.

En pleine conscience de notre invisibilité et inefficience, mais avec croyance dans la fonction vitale de l’art, offrons à ces artistes de griffonner dans les marges, de grappiller de la liberté de pensée.