Balle Perdue


I'm not Gisele Carter

Du 29 mars au 9 avril 2021

Marlène Llop s’engage dans une nouvelle création avec le collectif, et elle poursuit son étude sur l’apparence du monde, sa réalité, ses croyances, son image et continue d’explorer les espaces pour s’approcher de plus en plus près de ses fantômes, des esprits qui habitent ces lieux : le Genius Loci. Elle souhaite approfondir ses recherches autour du texte, de la musique live et des corps-images dans sa relation à l’espace et au paysage. Pour se faire, elle poussera le
travail de contextualisation dans son rapport à la fiction et développera le travail esthétique qui passe par les images vivantes et plastiques.
I’m not Giselle Carter tente de s’inscrire dans une fiction qui viendra dessiner une ambiance urbaine, de magie et de simulacre, en s’amusant des codes
et de l’esthétique des clips, du cinéma et des séries.
Renouer avec le clair-obscur, jouer des lumières «déjà là», fabriquer l’atmosphère en relation à l’espace. Mêler les images sacrées et profanes : de Dieu au Tintoret
en passant par Beyoncé et les films de Lynch. Qu’est-ce qu’on traverse ? Quelles sensations, impressions, vibrations ? Poser un univers contemplatif. Redonner
corps et lumière. Faire clignoter un bout de paysage.
Les espaces sont nos terrains de jeux qui se transforment en scénographie vivante. Ici, nous voulons habiter et révéler le génie des lieux, la puissance de certains points de vue sur notre urbanité, se rapprocher du cadre et du cadrage cinématographique.
La musique est centrale dans nos créations, elle est écrite par et pour la proposition et fait partie intégrante de la dramaturgie. Elle participe à l’univers plastique et sensoriel.

Charles Bodin

139 avenue de Fronton
31200 Toulouse

06 88 86 72 60
https://balleperdue.fr/
collectifballeperdue@gmail.com

Crédits photo : Michel Wiart
Retour